Région du Langtang

Région du Langtang: Langtang s’étend au nord de la vallée de Katmandou à la frontière du Tibet. Le coeur de la belle vallée de langtang, village du Langtang est laissé complètement emporté par l’avalanche de Langtang Himal a débordé avec le grand tremblement de terre d’avril 2015, et puis prend ensuite sa renaissance petit à petit. La vallée du Langtang est notamment coincée entre le Langtang Himal, le Langtang Lirung, le Gangchenpo, le Naya Kanga, l’Urking Kanggari, et le Gangjala. Trek peu fréquenté avec des beaux villages, différentes ethnies, belles forêts de rhododendrons, noyers, chênes, hêtres, bambous etc. peuplées de singes, célèbre habitat du panda roux.

Les Tamangs et Sherpas sont les deux ethnies principales de cette vallée et parlent leurs propres dialectes. Ils élèvent des yaks, des chevaux et chèvres de montagne et puis utilisent ces animaux comme le moyen du transport. Ils cultivent particulièrement de l’orge, pomme de terre et sarrasin etc. dans leurs terrains.

La région de Langtang est assimilée au lieu sacré de Gosainkunda, entouré de 108 lacs. Il est considéré que le lac Gosainkund est le plus important parmi les autres. Le pèlerinage sacré dans ce lac a une valeur profonde et importante dans le cœur des hindous du monde. Un bain rituel dans ce lac nettoie toutes les péchées commis dans la vie quotidienne d’un pèlerin. On croit que le dieu Shiva était couché dans ce lac sacré pour rafraîchir la brûlure du poison Kalkut le quel il a avalé mais gardé dans sa gorge pour sauver ce monde du désastre. Pour l’éprouver, on peut clairement voir une longue pierre en forme humaine dans les eaux profondes de ce lac représentant la posture d’étirement de Shiva.

Points forts:

  • Merveilleuse vallée du Langtang.
  • Beau paysage avec la forêt de rhododendrons.
  • Superbe vue sur le Langtang, Langtang Lirung, Langshisa Ri, Ganchenpo, Naya Kanga etc.
  • Habitat de Panda roux.
  • Anciens monastères des bouddhistes et célèbre lieu de pèlerinage dans le lac Goshainkund pour les hindous.
  • Maisons surmontés de drapeaux de prières.
  • Les locaux élèvent les yaks,  montent à cheval pour bouger d’un endroit à l’autre.
  • Habitants originaires du Tibet pratiquant le bouddhisme avec leur propre dialecte.
  • Treks en loge de plusieurs durées.

Parcours: